Pose

Poser convenablement une véranda

Vous rêvez d’une pièce supplémentaire mais pas question de déménager. Avez-vous pensé à la véranda ? Pour une pose irréprochable, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour bien réussir son projet de véranda.

Pose de véranda et réglementation

Avant de débuter les travaux d’installation de la véranda, rendez-vous en mairie afin de connaitre les règles locales applicables à cette nouvelle construction. En principe, un permis de construire doit être déposé par un architecte pour toute extension remplissant les 2 conditions suivantes :

  • extension de plus de 20 m² ou 40 m² en zone PLU (Plan Local d’Urbanisme),
  • surface plancher de l’habitation plus véranda dépassant 150 m².

En-dessous, une déclaration de travaux est nécessaire. Par ailleurs, des dispositions du PLU peuvent venir imposer certaines contraintes, comme un choix de couleurs réduit.

pose installation veranda

A savoir : si votre maison se trouve à proximité d’un monument historique ou dans un site classé, votre projet de véranda va devoir obtenir l’aval d’un architecte des Bâtiments de France.

Les travaux préparatoires indispensables de maçonnerie

L’installation d’une véranda nécessite de couler une dalle. Si vous monter vous-même l’extension de votre habitation, il est conseillé de confier cette étape à un maçon. En effet, les fondations bien réalisées sont garantes de la stabilité et de la longévité de la construction. Ainsi, ces fondations doivent être parfaitement sèches, au même niveau que la maison et isolées, afin d’éviter les problèmes d’humidité.

Pourquoi faire appel à un vérandaliste ?

Faire appel à un vérandaliste permet une prise en main globale du projet d’extension de votre résidence. En effet, ce professionnel va prendre les mesures afin de proposer une taille de véranda adaptée à l’existant, à la surface disponible et à vos besoins. A titre d’exemple, une petite construction de 10 m² peut être aménagé en SAS d’entrée, en bureau, en salon ou servir à agrandir une pièce existante. Il va également vous conseiller, quant au choix du matériau (PVC, bois, alu, mixte bois alu), à la forme, au vitrage, aux protections solaires etc.

Le spécialiste va également se charger de la fabrication et de la pose de la véranda. Mais il est également possible de faire appel à un professionnel uniquement pour la partie installation.

L'assurance obligatoire, une sécurité incontournable à ne pas négliger

Le professionnel a l’obligation de souscrire une assurance décennale. Cette assurance couvre, pendant les 10 années suivant la fin des travaux, les dommages mettant en cause la solidité de l’extension ou rendant la véranda inutilisable. De plus, il est en général couvert pour les sinistres survenant en cours de chantier, au titre de sa garantie responsabilité civile professionnelle.

Conseil : n’hésitez pas à demander des attestations d’assurance, dès la phase projet.

Le coût final du chantier

Le coût d’une construction neuve au m² s’élève en général entre 150 et 500 € du m². Et des travaux d’aménagement peuvent venir alourdir ce montant, comme l’ouverture d’un mur porteur ou l’installation de volets roulants (un élément de confort et de sécurité). De plus, les tarifs varient selon les régions et selon les artisans. Il est donc conseillé de consulter au moins 3 entreprises, afin de trouver l’offre la plus adaptée.

Monter soi-même sa véranda en kit

Monter soi-même sa véranda en kit demande de bonnes connaissances en bricolage et d’avoir l’outillage nécessaire (niveau à bulle, perceuse à percussion, visseuse électrique…). De plus, il faut être au-moins 2, afin de manier les différentes pièces et notamment les vitres.

Le kit « véranda » comprend en principe :

  • la structure,
  • les parois,
  • les vitrages,
  • la toiture et ses gouttières,
  • du matériel de montage, comme les joints d’étanchéité ou les vis,
  • un mode d’emploi pouvant être accompagné de vidéos explicatives disponibles sur le site du fabricant.

Point d’attention : lors du choix du kit, vérifiez que les dimensions de votre future construction sont compatibles avec la largeur de la façade ainsi qu’avec la hauteur du toit. Certains fabricants proposent de fabriquer une véranda en kit sur-mesure. Mais les prix sont alors plus élevés.