Véranda en fer forgé ou acier

La véranda en fer forgé et acier, la véranda au style indémodable

Le fer forgé est le matériau historique des vérandas, des vérandas qui servaient autrefois essentiellement de jardins d’hiver. Mais pourquoi choisir le fer forgé pour l’extension de sa maison plutôt que de l’alu ou du bois ?

Caractéristiques

Le fer forgé est un fer chauffé et travaillé à l’aide d’outils. L’acier a les mêmes propriétés que le fer. Ils sont :

  • Solides permettant donc de construire de grandes vérandas, même si les petites constructions en fer forgé ont énormément de charme.
  • Malléables autorisant de nombreuses fantaisies architecturales, notamment des arrondis et des boucles pour un effet décoratif.
  • Se mariant à tous les styles pour une véranda victorienne, une véranda art déco, une véranda au style industriel pour moderniser une maison ancienne, une véranda ronde pour avoir une vue panoramique.
  • Supportant des toitures lourdes du fait de leur résistance.

Astuce : la loggia fermée en fer forgé a de forte chance d’être validée par un architecte des Bâtiments de France si votre maison se trouve dans le périmètre d’un monument historique.

L'isolation et l'entretien, les 2 défauts d'une véranda en fer forgé ou en acier

Le fer forgé et l’acier sont d’excellents conducteurs. Cela signifie qu’ils refroidissent vite en hiver et chauffent vite en été. Pour profiter de sa véranda en toute saison, il faut alors prévoir d’effectuer l’isolation thermique.

Veranda fer forge acier

Par ailleurs, l’acier et le fer forgé craignent la corrosion. Un entretien régulier est donc nécessaire pour éviter l’apparition de la rouille. L’idéal est d’opter à l’achat pour un matériau ayant subi un traitement : peinture époxy (effet brillant) ou polyuréthane (effet satiné), métallisation au zinc, sablage.

Quel investissement pour la création d'une véranda en fer forgé ou en acier ?

Le véranda en fer forgé ou acier est la moins économique. Le surcoût par rapport à une véranda en PVC peut ainsi aller jusqu’à 30%. Ce montant élevé s’explique par le coût du matériau mais également par la quantité de travail indispensable pour construire une pièce supplémentaire en fer forgé.

La somme qu’il faut investir pour une création en fer forgé se situe en général entre 900 et 2800 € le m², fournitures et pose incluses. Pour une extension réalisée sur-mesure, les tarifs peuvent atteindre 40.000 € voire les dépasser en présence de finitions luxueuses, comme un parquet en bois pour transformer un espace en une pièce luxueuse.

Attention : si vous souhaitez une grande véranda, pensez à intégrer dans votre budget le coût du dépôt du permis de construire par l’architecte. En effet, son intervention est obligatoire pour les vérandas de plus de 20 m², une surface portée à 40 m² en zone PLU et si la surface plancher de l’extension dépasse 150 m².