Véranda en PVC

Vérandas en PVC : propriétés et atouts

La véranda apporte un véritable confort, en vous permettant de profiter d’une pièce baignée de lumière. De plus, elle fait gagner des m² sans avoir besoin de déménager. Si vous souhaitez faire installer une véranda abordable et de qualité, vous pouvez donc vous orienter vers une extension fabriquée en PVC.

Qualités des vérandas en PVC

Outre leur aspect économique, les vérandas en PVC ont quelques atouts :

  • Les châssis PVC ne demandent aucun entretien.
  • Le PVC est naturellement isolant.
  • Le choix des coloris s’est étendu et ne se limite plus au traditionnel blanc.
  • Il existe des vérandas imitation bois en PVC.
  • Le PVC est plus léger que le bois, l’alu ou l’acier, rendant ainsi l’installation de la véranda plus facile.
veranda pvc

Les points d'attention pour bien choisir

Pour avoir une pièce supplémentaire ouverte sur l’extérieur agréable, certaines précautions sont à prendre :

  • Le PVC est un bon isolant. Mais la véranda est constituée en majorité de vitrage. Il faut donc investir dans un double vitrage voire dans un VIR (Vitrage à Isolation Renforcée), ainsi que dans des protections solaires.
  • Le PVC n’est pas adapté aux grandes vérandas (au-delà de 20m²) ou aux vérandas aux formes complexes.
  • L’extension de maison en PVC a moins de cachet que celle en aluminium, en bois ou en fer forgé. Il faut, d’ailleurs, se méfier des vérandas en PVC d’entrée de gamme. Elles risquent, en effet, de jaunir rapidement.
  • Les profilés PVC sont plus larges que les profilés alu ou bois. Ils laissent donc moins bien passés la lumière.

Les principaux éléments faisant varier le coût de la pose d'une véranda en PVC

Le budget à prévoir pour la création d’une véranda PVC est de 600 à 1500 € TTC, frais d’installation inclus. Si vous souhaitez faire des économies, vous pouvez opter pour la véranda en PVC en kit, de 300 à 600 € du m².

La qualité du vitrage a un impact sur le coût de la véranda. Outre un vitrage bien isolant, il est intéressant d’investir dans du vitrage anti-effraction. En plus de son effet dissuasif vis-à-vis des cambrioleurs, ce vitrage ne se casse pas comme le verre traditionnel évitant ainsi les blessures en cas d’accident.

Par ailleurs, la configuration du terrain peut limiter les frais de pose. C’est ainsi le cas, si la véranda est installée sur une terrasse existante, car la mise en place d’une dalle ne va pas être nécessaire. Enfin, la destination de cette pièce supplémentaire et ses aménagements ont un impact sur la facture finale. Pour une cuisine, vous allez devoir par exemple investir dans une VMC.

Conseil : les tarifs des travaux et du matériel varient beaucoup selon les différents vérandalistes professionnels. Demandez plusieurs propositions, afin de comparer les offres des artisans de votre région.